Strasbourg au cœur de la relation franco-allemande – rencontre de parlementaires franco-allemand à Strasbourg

Pour la première fois de la législature française et allemande, les commissions des affaires européennes de l’Assemblée nationale et du Bundestag ont décidé de tenir une réunion commune délocalisée en dehors de Paris et Berlin ce jeudi et vendredi (12-13 juillet). Pour ce faire, leur choix s’est porté sur Strasbourg, capitale européenne.

Il s’agit là de la première rencontre de cette nature dans notre ville, ce dont Roland Ries, Maire de de Strasbourg, se félicite. Il a d’ailleurs reçu, à l’Hôtel de Ville, les deux délégations conduites par Sabine Thillaye, Présidente de la commission des affaires européennes à l’Assemblée Nationale et Gunther Krichbaum, Président de la commission des affaires européennes au Bundestag. Etait également présent le groupe de travail parlementaire franco-allemand chargé de réfléchir à la coopération franco-allemande dans la perspective du nouveau Traité de l’Elysée. A cette occasion, Roland Ries a souligné :  « Le fait d’avoir choisi Strasbourg est un très bon choix car vous êtes ici au cœur de l’Europe des citoyens, celle qui aujourd’hui est indispensable à la construction européenne ».

Durant deux jours, les parlementaires ont effectué plusieurs visites d’études, au Conseil de l’Europe, au Parlement européen et chez Arte. Ils y ont notamment abordé des sujets majeurs comme les réformes à entreprendre dans la zone euro et les réponses à donner en matière de politique migratoire.

Ils se sont également rendus au centre administratif où Nawel Rafik-Elrimni, adjointe en charge des relations européennes et internationales, et Anika Klaffke, secrétaire générale de l’Eurodistrict, leur ont présenté les réalisations de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, territoire européen pilote.

Symboliquement, les députés français et allemands ont découvert le pont-tram Beatus Rhenanus en empruntant la ligne de tram vers Kehl où ils ont immortalisé ce moment par une photo de famille.

A l’heure où nous avons beaucoup débattu des derniers propos d’Angela Merkel au sujet du siège du Parlement européen, cette visite constitue le signe d’une reconnaissance politique supplémentaire de notre ville comme capitale parlementaire européenne et emblème de la relation franco-allemande.