Les conditions d’accessibilité, d’accueil et de séjour à Strasbourg des parlementaires, de leurs collaborateurs et des personnels du Parlement européen sont autant de préoccupations qui mobilisent et appellent une attention constante des partenaires réunis au sein de la Task Force.

La réunion plénière du jeudi 19 septembre 2019 a été l’occasion de faire le point sur les différentes opérations relatives aux actions et à l’équipement de Strasbourg comme ville siège d’institutions européennes. Il a été question notamment de l’extension de l’Ecole européenne dont l’objectif est de disposer, en début d’année prochaine, d’éléments pour inscrire dans le contrat triennal 2021-2023 les crédits nécessaires à la réalisation de cet agrandissement. Une crèche, située dans le quartier Archipel, accueillera les enfants des personnels du Parlement européen. La définition des besoins et capacité d’accueil sont actuellement à l’étude. Autre travail en cours, la création d’une plateforme hôtelière spécifique pour les réservations des députés européens et de leurs collaborateurs. Pour faciliter les déplacements, la mise en service d’un BHNS (bus à haut niveau de service) reliera en décembre prochain la gare et le Parlement en quinze minutes. De même, pendant les sessions plénières et en lien avec le Parlement européen, la Ville de Strasbourg, avec le concours de Batorama, a mis en circulation des navettes fluviales à destination des députés et des personnels reliant le centre-ville au Parlement européen.

Le Président du PEAP (Pôle européen d’administration publique), Jean-Paul Jacqué a été invité pour présenter le rôle et les actions du Pôle. Véritable organisme à vocation européenne, le PEAP relève d’une volonté politique de la part des collectivités territoriales et de l’Etat formalisée dans le contrat triennal « Strasbourg, capitale européenne ». Le PEAP est un acteur de premier plan dans la l’expertise européenne de Strasbourg.

Dans le cadre de cette réunion de travail, deux nouveaux outils édités par la Ville et l’Eurométropole, ont été présentés aux membres de la Task Force. Ces deux livrets « Strasbourg, our city » et « Strasbourg, l’Europe enracinée » seront distribués lors des prochaines sessions parlementaires et manifestations pour promouvoir les atouts de Strasbourg. Ils rappellent également les raisons historiques pour lesquelles la ville a été choisie pour être le siège de plusieurs institutions européennes et organismes internationaux.